Voici quelques termes techniques pour vous aider à comprendre les technologies que nous utilisons dans nos solutions de traitement de l’eau.

Osmose inverse

Le procédé d’osmose inverse est un procédé utilisant des membranes à passage moléculaire. Il a été conçu dans les années 60. Le développement des membranes a permis d’atteindre de très bonnes performances depuis le début des années 2000.

En règle générale l’osmose est un phénomène qui permet à 2 solutions de s’équilibrer dans leur concentration en s’échangeant ici de l’eau (le solvant). L’eau va de la solution la plus diluée vers la plus concentrée sous l’effet d’un gradient de concentration. Il s’opère un équilibre osmotique qui est une propriété naturelle.

L’osmose inverse est le mécanisme qui va permettre tout au contraire de faire passer l’eau entre les membranes de la solution la plus concentrée (eau de mer) vers la moins concentrée (eau douce).

Pour y arriver, il suffit d’appliquer une pression suffisante sur la solution concentrée pour faire passer l’eau vers la solution moins concentrée. Cela pourrait ressembler à une filtration par pression mais ce sont bien les propriété d’osmose à travers les membranes qui sont mises à profit. Contrairement à la filtration, les membranes ne sont pas composées de trous mais elles laissent passer l’eau entre les “fibres” de leur structure, un peu à la manière de la capillarité.

Le procédé d’osmose inverse est le plus efficace qu’il soit pour purifier parfaitement une eau.

Nos solutions utilisant l’osmose inverse

La SeamOb et la SeaSun utilisent l’osmose inverse. Pour cela elles utilisent aussi des pré-filtres de micro et d’ultra filtration qui retiennent les particules en suspension et les composés organiques très présents dans l’eau de mer (dont le plancton, les bactéries et les virus). L’osmose inverse permet en suite de débarrasser l’eau de mer de ses sels, des autres minéraux et des éléments chimiques dissous.

On obtient alors une eau douce qui n’est ni calcaire, ni salée et qui ne contient plus d’autres polluants chimiques. Elles traitent non seulement l’eau de mer mais aussi les eaux victimes de tout type de pollution (métaux, lourds, pesticides, composés toxiques des eaux croupies, etc.).

Ultrafiltration

L’Ultrafiltration est un procédé de filtration par pression à travers de très petites mailles. Les filtres peuvent avoir des valeurs de 1 à 100 nanomètres (nm). Les nôtres sont très fins avec une valeur de 5 nm.

L’ultrafiltration est très adaptée aux eaux douces puisqu’elle permet de se débarrasser de tous les microbes sans altérer sa composition en minéraux. Elle procure une eau purifiée stérile et préservée en oligo-éléments.

La filtration à 5 nanomètres (5 nm) que nous proposons compte parmi les plus fines en ultra filtration. A cette taille, beaucoup de substances indésirables sont stoppées. Comme la majorité des toxines, des protéines et molécules organiques, des polymères (dont plastiques), des colloïdes (pollution de colles, savons, mucus animaux, mucilages végétaux…) et substances humiques (issues de l’humus et qui peuvent réagir de manière toxique avec un traitement ultérieur au chlore en cas de stockage de l’eau au long terme. Le traitement au chlore peut s’avérer nécessaire dans les régions sujets aux contaminations par des parasites extérieurs comme les moustiques ou les douves qui peuvent contaminer à nouveau l’eau pure).

Ce procédé de filtration est particulièrement bien adapté aux eaux naturelles non potables mais non polluées par des agents chimiques. Il ne filtre que peu les pesticides et les métaux lourds qui peuvent polluer des rivières et des cours d’eau. Pour ce faire, nous vous recommandons d’utiliser nos solutions utilisant l’osmose inverse décrite ci-dessus.

Nos solutions utilisant l’ultrafiltration

L’EaumOb et nos stations de pompage sur-mesure utilisent l’Ultrafiltration. Elles ont l’avantage d’avoir un débit important pour une dépense d’énergie minimale. Elles garantissent une parfaite stérilité de l’eau obtenue ainsi qu’une filtration efficace de la plus part des polluants naturels.

Énergie photovoltaïque

L’énergie photovoltaïque est obtenue par les panneaux solaire photovoltaïques, communément appelés “panneaux solaires”.

Il s’agit d’un procédé d’énergie renouvelable parmi les plus utilisés chez les particuliers mais aussi à grande échelle par divers entreprises et gouvernements. Son utilisation n’émet aucune rejet durant son utilisation. Sa conception et la valorisation de ses déchets ne nécessite que 15% d’énergie grise par rapport aux centrales électriques classiques. Cependant, étant donné la longue durée de vie des panneaux solaires, ce chiffre à tendance à se révéler bien moindre. D’après l’EPIA (Association Européenne de l’Industrie du Photovoltaïque) en France, un module solaire restitue en moyenne en deux ans et demi l’énergie qui a été nécessaire à sa fabrication.

Les panneaux solaires photovoltaïques sont une invention très récente dont l’exploitation n’a commencé que dans les années 90. Depuis, les fabricants ont pu observer une longue espérance de vie de ces panneaux puisqu’ils garantissent qu’au bout de 25 ans, moins de 20% de leur performance se perd. Et qu’au delà de 10 à 25 ans, les pertes se font de plus en plus minimes. Ainsi, il est estimé qu’après 40 ans, les panneaux solaires fournissent toujours au moins 70% de leur capacité. Il est cependant nécessaire de considérer ces pertes normales lors de l’installation d’une centrale photovoltaïque pour assurer une très longue durée de vie à l’installation.

Les panneaux solaires ont une très bonne capacité de recyclage et la loi française oblige les fabricants à assurer la valorisation de leurs déchets. Les particuliers peuvent pourtant avoir tendance à l’ignorer et une certaines partie des panneaux peut se retrouver à la décharge. Il est donc très important que les particuliers aient conscience du recyclage de leurs panneaux et contactent les fabricants quand ils pensent devoir s’en débarrasser.

Nos solutions utilisant les panneaux photovoltaïques

La SeamOb, la SeaSun et LaDouche utilisent l’énergie solaire par panneaux photovoltaïques.

La SeamOb utilisent des panneaux enroulables et transportables. La SeaSun et LaDouche utilisent des panneaux fixes adaptés à la puissance de l’installation.